Roger ITIER, 50 nuances de Kung-fu Wushu

10/05/2015
Auteurs: Jean-Louis TACITA et Sabrina LE CLANCHE

En dehors du  fait qu’il a participé à la naissance de l’école de kung-fu de Brétigny-sur-orge pour y avoir été le premier professeur et y avoir enseigné pendant plusieurs années au Charly’s club, Roger ITIER est l’un des plus grands experts français et mondiaux de cet art. 
Son érudition fait de lui une référence internationale de la culture des arts martiaux en général.



Né le 20/11/1960 il est l’un des pionniers français du kung-fu avec aujourd’hui plus de 40 ans de pratique, aussi bien en combat qu’en technique. Son surnom en équipe de France était « Jambes d’or » en raison de ces exploits lors de compétitions qui lui ont valu plusieurs fois les titres de champion de France, champion d’Europe et vice-champion du monde en 1983. A cette époque partir en compétition internationale ressemblait à un départ pour la guerre en raison de la dureté des combats et le manque de protection. 
Son évolution de compétiteur à enseignant, a fait de lui le professeur de plusieurs champions internationaux ceci aussi bien en Taolu qu’en Sanda ce qui est rare une même école. 

Roger ITIER a étudié tous les aspects des arts martiaux chinois qui se déclinent suivant cette liste non exhaustive:

Externe : Chang quan, Nan quan, Shaolin, Zha quan et autres styles…
Interne : Taiji quan, xing yi quan, qi gong, Ba qua.
Art du combat : Sanda, Shuai jiao, Shou bo, China (self défense chinois)…

Il a écrit de nombreux articles pour les magazines d’arts martiaux les plus connus, ainsi que des livres sur le Kung-Fu, lectures qui devraient figurer dans toutes les bibliothèques des passionnés d’arts martiaux. Ces écrits touchent aussi bien les aspects techniques, moraux ou philosophiques, qui entourent ces disciplines.
L’éthique «wude » est notamment un des sujets connus et maîtrisés de ce conférencier émérite.



Aujourd’hui il enseigne également le Jeet Kune Do (concept créé par Bruce Lee).

Roger ITIER animera un stage de Jeet Kune Do au dojo de Brétigny-Sur-Orge le 31/05/2015.